Logo AntikCostumeAntikCostume

Costumes, uniformes et accessoires pour la reconstitution historique et la collection

Découvrez EmpireCostume.com : notre site consacré à l'Empire

Javascript n'est pas activé !
Vous devez l'activer pour passer commande.

Recharger la page


Prusse - Ordre Pour le mérite - Grand croix - Copie

  1. 41,00 €

    En stock, expédié sous 24 à 72h

    Commander

Le modèle proposé se porte autour du cou, il est fourni avec son ruban.
Bien notamment pour du spectacle pour identifier le méchant de service.
Taille : 55 x 55 mm

La croix Pour le Mérite est une décoration prussienne créée par Frédéric II en 1740.
Le dernier porteur à titre militaire de la croix Pour le Mérite, Ernst Jünger, est mort en 1998.

C'est une distinction militaire ou civile jusqu'en 1810 : le roi Frédéric-Guillaume III décrète qu'elle ne pourra plus être attribuée qu'au personnel servant sous les drapeaux.
En 1866 une catégorie nouvelle, « grand croix », est créée.

Cependant, en 1842, le roi Frédéric-Guillaume IV fonde une nouvelle branche pour les sciences et arts (« Pour le Mérite für Wissenschaften und Künste ») avec trois sections : humanités, sciences naturelles et arts. L'un des récipiendaires les plus célèbres est Käthe Kollwitz, qui en sera déchue par les nazis.

Jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, c'est la décoration prussienne, puis allemande, la plus prestigieuse.

Un seul navire, le SMS Iltis reçoit cette distinction en 1903. Dans l'aviation, elle s'accordait bien avec la gloire individuelle des « chevaliers du ciel » dont l'espérance de vie était brève. Au début de la Première Guerre mondiale, elle est accordée pour huit avions abattus et c'est l'as Max Immelmann qui l'obtient le premier, ce qui vaut à la décoration le surnom de Max bleu (Blauer Max).

Le nombre de victoires requises augmente jusqu'à vingt.
Les titulaires, lorsqu'ils étaient en uniforme, devaient porter l'insigne qui est une croix de Malte bleue avec des aigles entre les bras, et une couronne gravée et les mots dorés « Pour le Mérite » sur la croix.

Les plus célèbres récipiendaires sont Manfred von Richthofen (80 victoires confirmées), mieux connu sous le surnom de « Baron Rouge », le lieutenant Ernst Udet (62 victoires homologuées), qui l'a reçue le 23 avril 1918, et Hermann Göring (22 avions abattus).

Généralement attribuée dans l'infanterie à des généraux, onze commandants de compagnies d'infanterie la reçurent1 dont le capitaine Erwin Rommel, Fedor Von Bock, Werner Von Blomberg, Ferdinand Schorner, Ernst Busch et le lieutenant Ernst Jünger.
1918 et après

La récompense est officiellement abolie avec l'abdication de l'empereur Guillaume II le 9 novembre 1918, mais elle continue à être attribuée de 1924 à 1933 au titre des arts et des sciences. Après 1933 Hermann Göring, récipiendaire de l’ordre à titre militaire, exclut de l’ordre les porteurs juifs, communistes et opposants aux nazis.

En 1952, le président de l'Allemagne de l'Ouest, Theodor Heuss, fait renaître la branche pour les sciences et arts. Ce n'est cependant pas un ordre d'État comme la Bundesverdienstkreuz.

À sa mort en 1998, Ernst Jünger était le dernier récipiendaire vivant de cette distinction militaire.

haut de page